Prêt étudiant : conditions d’éligibilité et modalités de remboursement

Faire des études rime avec une somme d’argent importante sur une période assez conséquente. Cependant, beaucoup de jeunes sont contraints d’arrêter leurs études faute de moyens de financement. Sur le long terme, les sommes nécessaires au financement des études vont devenir trop lourdes à assumer. Heureusement, les banques offrent des opportunités en proposant des offres spéciales aux étudiants par le biais du prêt étudiant. Dans cet article, on va parler en détail de ce qu’est un prêt étudiant, les conditions d’éligibilité et les modes de remboursement.

Qu’est-ce qu’un prêt étudiant ?

Un prêt étudiant est un prêt bancaire accordé à un étudiant pour couvrir les dépenses relatives à ses études supérieures. Ce type de crédit se différencie des autres opérations par son taux d’intérêt assez bas et sa facilité de paiement ; un remboursement qui commence d’ailleurs au moment où le bénéficiaire va entrer dans la vie active. Les banques sont les acteurs principaux dans le financement du prêt étudiant. Et pour cela, ils passent au peigne fin la candidature des potentiels bénéficiaires en imposant des conditions d’éligibilité.

Comment bénéficier d’un prêt étudiant ?

L’étudiant souhaitant bénéficier d’un prêt étudiant doit au moins réunir l’une des conditions suivantes :
• Il doit être majeur et ne pas dépasser la barre des 30 ans. Cependant, il existe des mesures permettant aux étudiants plus âgés de pouvoir en bénéficier.
• L’étudiant doit fournir des pièces justificatives prouvant sa situation comme une carte d’étudiant, un certificat de scolarité ou encore une attestation d’inscription dans un établissement scolaire ou une université.
• Avoir la nationalité française ou bien apporter une preuve que le postulant a résidé en France pendant au moins 5 ans.
• La souscription à une assurance décès ou une assurance invalidité est souvent exigée par la banque. Le bénéficiaire aura le droit de choisir sa propre compagnie.
• Le bénéficiaire doit être représenté par une personne qui va servir de caution, surtout pour les prêts dont la valeur est très importante. Cette « caution » va assumer le remboursement des sommes nécessaires si le bénéficiaire éprouve des difficultés à payer.

Comment rembourser un prêt étudiant ?

Le remboursement d’un prêt étudiant se fait d’une manière assez particulière. En effet, il s’effectue en deux étapes.
• Durant ses études
L’étudiant bénéficie d’une période appelée « période de franchise » ou « différé de remboursement ». Cette période permet à l’étudiant de ne rembourser son prêt qu’une fois ses études terminées et qu’il aura trouvé un emploi stable. Le différé peut être partiel ou total. Dans le cas d’un différé partiel, l’étudiant paie chaque mois les intérêts et les cotisations d’assurance. Pour un différé total, il ne va payer, chaque mois, que l’assurance. Cependant, le différé total s’avère coûteux puisque les intérêts s’accumulent et s’ajoutent à la somme à payer à la fin de la période de franchise.
• Après les études
Une fois ses études terminées et qu’il aura trouvé un emploi stable, l’étudiant va alors entamer le remboursement de la totalité de son prêt. Le prêt pourra alors être remboursé d’un seul coup ou sur une longue durée, selon les possibilités du bénéficiaire. Une indemnité de remboursement sera par ailleurs demandé au prêteur si la somme à rembourser dépasse les 10 000 euros et que la période s’étale sur plus de 12 mois.

Que faut-il savoir avant d’emprunter ?

Comme tous les prêts bancaires, le prêt étudiant est un crédit à la consommation. Il est donc important d’évaluer la situation avant de se lancer. L’étudiant doit alors estimer une somme dont il sera capable de rembourser. Il doit également s’assurer de la faisabilité de son projet pour ne pas cumuler de dettes inutilement. Ainsi, le montant maximal du prêt, la somme que l’étudiant pourrait payer mensuellement à l’avenir, la durée du prêt, les taux d’intérêt qui lui conviennent doivent préalablement être définis.