Comment réduire les frais de garantie d’un crédit immobilier ?

Pour un prêt immobilier, la garantie est une mesure de protection légale mise en place par les établissements financiers afin de pallier aux éventuels risques de cessation de régularisation des mensualités. Cet atout sécuritaire du prêteur lui assure la récupération du fonds octroyé quel que soit le paramètre handicapant le remboursement de l’emprunteur. Étant donnée la taille de l’enjeu, les frais de garantie d’un prêt immobilier sont assez onéreux. Ils représentent environ 2 % de l’emprunt effectué. Certaines astuces sont à prendre en compte afin de payer le minimum de frais de garantie.

1 – Privilégier le système de cautionnement

Pour un prêt immobilier, plusieurs formes de garantie sont proposées. En résumé, il y a l’hypothèque et le système de cautionnement. Par définition, la première forme de garantie autorise l’établissement prêteur à mettre en vente la propriété hypothéquée dès la prise en compte du défaut de remboursement de l’emprunteur. En pratique, ce système est injuste dans le cas où il ne vous reste que quelques mensualités à rembourser. En effet, le risque de perdre la propriété hypothéquée est le même quel que soit l’avancement du remboursement de la dette. De plus, cette alternative donne lieu à des paramètres administratives assez lourdes engendrant ainsi des frais supplémentaires.

Compte tenu de ce fait, il est préférable d’opter pour le système de cautionnement. Le mode de fonctionnement est le suivant : l’organisme financier spécialisé assurera le remboursement de la dette auprès du prêteur en cas d’incapacité financière de l’emprunteur. Cette technique est financièrement plus juste. En effet, contrairement à l’hypothèque, il ne comporte aucun risque majeur pour le patrimoine de l’emprunteur et lui permet de ne régulariser que le montant dû.

2 – Utiliser un simulateur de prêt immobilier

Toute demande de prêt immobilier prévoit accessoirement une clause de garantie. Cette dernière varie selon l’établissement financière en question, le montant du prêt demandé et la capacité d’endettement de l’emprunteur. Avant de mettre en œuvre les démarches administratives et bancaires, celui-ci doit avoir le maximum d’informations concernant son projet. En effet, il faut choisir l’établissement financier proposant des taux de garantie à moindres coûts.

La phase de conception du projet immobilier passe nécessairement par l’utilisation d’un simulateur de prêt immobilier. Ici, l’ objectif est de payer le strict minimum de charges rattachées au crédit en question. Son principal avantage est qu’il offre la possibilité de comparer, puis d’exploiter les stratégies concurrentielles des sociétés de cautionnement. De cette manière, on peut étudier les différentes propositions et options tarifaires disponibles sur le marché en question. Ainsi, cette application contribue au choix de l’établissement financier spécialisé proposant des frais de garantie les moins onéreux. Par ailleurs, il faut savoir que le simulateur de prêt immobilier offre la possibilité de revoir à la hausse ou à la baisse le montant du prêt demandé.

3 – Recourir aux services d’un courtier immobilier

Un courtier immobilier est un professionnel du monde de l’immobilier, travaillant pour le compte d’un particulier souhaitant procéder à l’achat, à la vente d’un bien immobilier ou au remboursement d’un rachat de prêt immobilier. En tant que tel, il s’occupe de toutes les procédures administratives relatives à l’objectif de son client. Dans le cas présent, il intervient dans la phase de conception de la demande de crédit immobilier, du montage des dossiers administratifs et des éventuelles négociations y afférentes. Le plus intéressant est qu’il a la capacité technique et stratégique de veiller à l’intérêt de son client en étudiant les établissements financiers proposant des taux d’intérêt les plus bas et les entreprises spécialisées dont les conditions de cautionnement sont les plus avantageuses.

Contrairement aux idées reçues, engager un courtier immobilier revient largement moins cher que le choix inapproprié d’un établissement de crédit proposant des charges de garantie très onéreuses. C’est une solution appropriée pour toute personne souhaitant payer des frais de garantie à moindres coûts.

Comment trouver le meilleur taux pour son prêt immobilier ?

Les aspirants-propriétaires se demandent sans cesse que faire pour trouver le meilleur taux pour leur prêt immobilier ? Voici quelques astuces qui pourraient vous aider dans cette démarche.

Comparez les banques

Lorsque vous êtes sur le point de choisir entre deux banques, faites attention au taux annuel effectif global (TAEG). Il reprend tous les frais en rapport avec le crédit immobilier. Il s’agit de :

  • La caution ;
  • L’assurance du crédit immobilier ;
  • Les frais de banques ;
  • Les intérêts.

Vous devez donc faire attention à comparer ce qui est comparable pour avoir le meilleur taux pour votre prêt immobilier.

Faites grimper votre scoring

Le scoring est un outil d’évaluation mis en place par les établissements de crédits pour minimiser leurs risques. Cet outil permet d’estimer votre fiabilité et votre solvabilité au prêt. Les critères pris en compte par le scoring sont :

  • L’âge ;
  • L’habitat ;
  • La profession ;
  • La situation du logement ;
  • L’état civil ;
  • Le nombre d’enfants à charge.

Ces critères permettent aux établissements de crédit d’avoir des informations de base sur vous. Toutefois, elles ne permettent pas de déterminer votre niveau de vie ni votre capacité à rembourser le prêt. Pour cela, ils vous demandent d’annexer au dossier de demande de prêt :

  • Vos trois derniers bulletins de paye ;
  • Votre relevé de compte ;
  • Vos deux derniers avis d’imposition ;
  • Vos revenus annexes.

Ces établissements aiment bien les profils de salariés en CDI et de professions libérales.

Il est évidemment difficile de décider de son âge, du nombre d’enfants ou encore de son statut professionnel. Toutefois, pour faire grimper votre scoring, vous pouvez agir sur :

  • La fiabilité de votre projet immobilier ;
  • Votre profil emprunteur ;
  • L’assurance emprunteur ;
  • La tenue de vos comptes.

Cela vous donnera de meilleures chances de trouver les meilleurs taux pour votre prêt immobilier.