Prêt immobilier : quelle garantie de prendre ?

Avant d’octroyer un crédit, les banques demandent une garantie. Cette dernière leur permet de protéger leurs intérêts en cas de défaillance financière de l’emprunteur. Il en est de même pour le prêt immobilier auquel trois options de garantie s’offrent à vous. Comment se retrouver face à ses possibilités, leurs avantages et risques ? Laquelle choisir ? Voici quelques éléments de réponses à ces questions que vous pourriez vous poser avant de contracter un prêt immobilier.

Garantir un prêt immobilier, comment ça fonctionne ?

La garantie d’un prêt immobilier a pour but de permettre à la banque de se protéger en cas d’arrêt du paiement mensuel de l’emprunteur. Autrement dit, la banque, bénéficiaire de la garantie, a le droit de privilège ou de saisie pour se rembourser sur votre patrimoine. Il peut aussi s’agir du patrimoine d’un tiers. La garantie peut porter sur des biens ou des personnes. Quand elle porte sur un bien, elle est classée dans la catégorie des suretés réelles. Quand il s’agit plutôt d’une personne, elle est mise dans la catégorie des suretés personnelles. Pour avoir accès aux meilleurs prêts immobiliers, contactez les courtiers en crédit immobilier pour bénéficier de leur expertise.

Suretés réelles et suretés personnelles

Les suretés réelles regroupent des garanties tels l’hypothèque et le PPD qui pèsent sur les biens alors que celle personnelle est plutôt le cautionnement. Dans le cas d’un cautionnement, l’ensemble du patrimoine de l’emprunteur est susceptible d’être saisi. Ceci dans la limite des règles et conventions de la loi. Par contre, avec une sureté réelle la priorité est accordée à l’objet de la sureté. C’est donc le bien mis en gage qui est saisissable de manière prioritaire par le bénéficiaire de la garantie.

Sociétés de cautionnement

La garantie fait peser un gros risque sur le patrimoine de l’emprunteur. Et, elle n’est d’ailleurs pas légalement obligatoire pour l’obtention d’un prêt immobilier. Cependant, les banques accordent rarement ce genre de prêt sans aucune garantie. Ce serait pour elles un risque financier trop grand et inconsidéré. Il existe donc des sociétés de cautionnement auxquelles les particuliers peuvent faire appel pour garantir un prêt immobilier. Ces sociétés, filiales de la plupart des banques, s’engagent à les rembourser si vous leur faites défaut. Le cautionnement est relativement simple et très utilisé pour les crédits immobiliers.

Quelles sont les possibilités de garantie d’un prêt immobilier ?

Les options de garanties d’un prêt immobilier sont l’hypothèque, la caution et le privilège de prêteur de deniers. Ces trois modes de garanties présentent des différences dans leur implication sur le bien et l’emprunteur. Dans le cas d’une hypothèque, la banque peut saisir et vendre le bien immobilier pour se rembourser.

Avec le privilège de prêteur de deniers, qui ne s’applique qu’aux biens déjà existants, elle peut saisir et vendre le bien pour se rembourser. La particularité ici est qu’elle est prioritaire sur les autres créanciers ce qui n’est pas toujours le cas avec l’hypothèque. C’est la date d’inscription au bureau d’hypothèque qui détermine l’ordre des créanciers dans le cas d’une hypothèque. Avec la caution, l’emprunteur peut cotiser auprès d’une société dite de cautionnement qui rembourse la banque en cas de problème.

Quel est le meilleur choix de garantie de prêt immobilier ?

Chacune des garanties a un cout et toutes ne se valent pas. Il est donc préférable de vous orienter vers la solution la plus adaptée à votre situation économique et aux exigences de votre banquier. Pour les montants d’emprunt élevé, il est mieux de vous orienter vers le PPD puisque son cout n’est pas proportionnel au bien. Mais, en général, la caution est la meilleure option de garantie pour un prêt immobilier. Elle vous permet de récupérer une partie de la contribution selon la société de cautionnement choisi. L’hypothèque ne doit être envisagée que lorsque les deux premières options ne sont pas possibles. Son cout est élevé proportionnellement à l’emprunt.