Crédit pour étudiant : pré requis et remboursement

Pour accompagner les étudiants dans leur cursus universitaire, le crédit pour étudiant constitue une option intéressante quand on manque de moyens. Avant néanmoins d’en demander un, il est important de se renseigner sur certains aspects de ce crédit particulier. Découvrez dans cet article l’essentiel à savoir sur les conditions générales de ce prêt, mais aussi sur son remboursement.

À savoir avant de demander un crédit étudiant

Un crédit pour étudiant ou un prêt étudiant est un genre de crédit à la consommation de type affecté. Afin de trouver une bonne compagnie d’assurance, LA FIDUCIAIRE D’ASSURANCES SARL apporte son expertise aux étudiants dans le besoin. Elle aide également les particuliers et les entreprises à la recherche de la meilleure assurance.

Ce prêt peut être demandé dans une banque ou dans un organisme de crédit. Il est d’ailleurs plus avantageux de demander un déblocage progressif des fonds (mensuel, trimestriel, etc.) plutôt qu’un versement en une fois. Vous pouvez même demander un versement ponctuel selon votre besoin de liquidité, mais cela n’est pas accepté partout.

L’objectif de ce crédit

Le type affecté du prêt étudiant implique que ces fonds ne sont utilisables que pour financer ses études et les dépenses y afférant. Il s’agit entre autres en dehors de la scolarité, des frais de matériel et de documentation (ordinateur, documents de cours, etc.). Le crédit peut aussi être utilisé pour payer le loyer, de la nourriture et aussi les déplacements vers le lieu de cours.

Les conditions pour l’obtenir

Un peu comme pour souscrire à une assurance pour particulier, la condition minimale est d’être majeure. Dans le cas du crédit étudiant, vous devez avoir entre 18 et 30 ans (parfois 28 ans au plus selon les organismes). Certaines institutions ne fixent pas de limites d’âge ou accordent des dérogations pour les prêteurs plus âgés. Vous devez aussi :

–          Justifier que vous êtes étudiant en présentant la carte d’étudiant (une attestation d’inscription ou un certificat de scolarité sont aussi valables)

–          Résider en France depuis 5 ans moins ou être de nationalité française

–          Souscrire à une assurance de prêt ou d’invalidité-décès

–          Demander à un proche de se porter caution (dans le cas d’un montant très élevé)

Les deux dernières conditions ne sont pas toujours obligatoires. Elles varient d’un organisme de prêt à un autre. Il y a également d’autres paramètres que la structure de prêt considère avant de vous accorder ou non le crédit même si vous respectez toutes les conditions.

Quelles sont les conditions de ce crédit ?

Lorsque le crédit est accepté, un contrat est signé et mentionne la durée, le montant ainsi que le taux du prêt. Pour la durée, elle s’échelonne généralement entre 1 et 10 ans. Le montant est tout aussi variable et dépend souvent de l’établissement scolaire, des besoins et de la caution de l’étudiant.

On peut facilement se retrouver entre 700 et plus de 50 000 euros. Pour déterminer au mieux le montant qui convient à vos dépenses, un courtier en crédit sera en mesure de vous conseiller. Enfin, le prêt étudiant a la particularité de présenter des taux d’intérêt plus faibles que les crédits classiques. Ici aussi, les taux varient.

Comment se passe le remboursement ?

Considérés comme sans emploi durant tout le cursus scolaire, les étudiants bénéficient d’une période de franchise. Encore appelée différée de remboursement, elle s’étend sur toute la durée des cours.

L’étudiant a le choix entre une franchise partielle (paiement mensuel de la cotisation et des intérêts)ou une franchise totale (paiement mensuel de l’assurance). Certains arrivent néanmoins à commencer le remboursement dès le début du prêt.La franchise totale est beaucoup plus onéreuse, mais plus confortable. Toutefois, avec un boulot d’étudiant, il est plus judicieux de prendre la franchise partielle.

À la fin des études, l’étudiant devra rembourser intégralement le prêt (capital et intérêt, si vous avez souscrit à une franchise totale et le capital uniquement pour une franchise partielle). Il est même possible d’obtenir une indemnité de remboursement dans certains cas. Par ailleurs, comme pour un

prêt personnel, l’étudiant n’est pas tenu de fournir un justificatif de ses dépenses.