Assurance animalière : une prévoyance nécessaire ?

Cela peut paraître insensé pour certains, mais nécessaire pour d’autres. L’assurance animalière reste une branche active du secteur de la mutuelle. La polémique réside surtout dans la manière de voir les animaux comme des membres à part entière de la famille et pouvant être assurés. Pourtant, au même titre que leurs propriétaires, les animaux domestiques font face à des problèmes sanitaires qui peuvent être coûteux. En cette période difficile, laissez-nous vous conseiller sur le meilleur moyen de ne pas être pris au dépourvu lorsqu’il s’agit de débourser pour les soins et les traitements de votre chien ou de votre chat.

Qu’est-ce qu’une assurance animalière ?

Une assurance pour animaux est une garantie d’assistance au niveau des frais de soins. C’est une assurance comme les autres, mais destinée aux animaux de compagnie.

En règle générale, elle couvre la plupart du temps le remboursement des frais vétérinaires, mais dépend surtout des sociétés d’assurance. De ce fait, il se peut que certaines compagnies couvrent également d’autres aspects de la vie de votre compagnon.

Majoritairement, les assurances animalières ne prennent en charge que quelques espèces telles que :

  • Les chats et les chiens ;
  • Les animaux d’élevage ;
  • Les animaux de compétition : chevaux, etc.

Cependant, il est du droit des assureurs de délimiter les critères de validation du dossier d’assurance.

Quelles sont les couvertures d’une assurance animalière ?

Les services qui sont pris en compte sont :

  • Les frais vétérinaires (interventions, chirurgies, etc.) ;
  • Les frais de vaccinations ;
  • Les frais de stérilisation pour les animaux domestiques ;
  • Les accidents domestiques.

Voici les critères de refus d’une assurance animalière :

  • Les animaux âgés de plus de 10 ans ;
  • Les animaux de compagnie tels que les poissons, les rongeurs, etc.

Dans certains cas particuliers, l’assurance des animaux de compagnie comme les pitbulls sont obligatoires, car ils sont considérés comme « dangereux ». C’est la même réglementation pour les chiens de chasse, les chevaux exerçant des activités d’équitation, mais aussi les animaux d’élevage.

Quelles sont les enjeux d’une assurance animalière ?

Les avantages d’une assurance animalière restent flous pour la plupart des propriétaires d’animaux. Néanmoins, ils ne sont pas négligeables.

• Avantage n°1 : les frais
Comme pour une assurance « traditionnelle », les propriétaires bénéficient d’une forme d’aide pour subvenir aux besoins médicaux de leurs compagnons. Selon le cas ainsi que les modalités du contrat souscrit, les assurances animalières peuvent rembourser, avancer ou payer tous les frais liés à une assistance médicale. Les consultations, et même les traitements, ne pèseront plus -ou presque- sur le budget des propriétaires. Une réduction de dépenses d’au moins 20 % peut être envisagé selon le contrat et l’animal.

• Avantage n°2 : une garantie de bien être
Souscrire une assurance animalière offre aussi une tranquillité d’esprit aux propriétaires. Une tranquillité face aux dépenses prises en charge, mais surtout face au bien-être des animaux. Les garanties incluses dans une bonne assurance animalière permettent de choisir les meilleurs vétérinaires et ainsi contribuer à leur bonheur. C’est une aubaine de plus en ces temps de crises sanitaires et économiques mondiaules.

• Avantage n°3 : un accompagnement sur mesure
Lors de la souscription d’une assurance, il est également question d’avoir une prestation sur mesure et de bénéficier de conseils d’experts grâce à un numéro de téléphone communiqué à l’établissement du contrat.
Ce numéro est vital lors d’imprévus pour connaître les bons gestes aux bons moments et ainsi préserver la vie de l’animal jusqu’à l’arrivée du vétérinaire. Il y a même des contrats qui permettent de suivre le régime alimentaire des animaux de compagnie, un soutien qui peut faire toute la différence !