Quelle est la différence entre un notaire et un avocat ?

Actuellement, la plupart des gens confondent encore les prestations faites par les avocats et les notaires. En effet, pour une personne n’ayant pas fait des études de droit, la marge de différence entre ces deux professions semblent être minimes. Bien qu’il existe en effet des similitudes dans certains de leur travail, il existe également aussi beaucoup de différences.

Les différences entre les notaires et les avocats

La formation

Bien que, pour devenir avocat ou notaire, le parcours commence par être le même (ils doivent tous deux obtenir le baccalauréat en droit civil) la différence réside dans la suite du cursus. Il suffit de faire 4 ou 8 mois au sein d’une école de barreau pour devenir avocat. Par contre, il est nécessaire d’obtenir une maîtrise en droit notarial et passer un examen en déontologie au sein de la chambre des notaires pour pouvoir porter le titre de notaire.

– Les domaines d’action

Le notaire et l’avocat peuvent tous deux vous conseiller et vous représenter dans des affaires juridiques. Toutefois, leurs domaines d’action sont très différents. L’avocat est le juriste que vous devez contacter si vous souhaitez régler des affaires tortueuses (avec des conflits) devant la cour : conflit entre voisins, disputes entre associés d’affaires, etc. Par contre, pour les affaires non conflictuelles, comme les divorces par consentement ou les procédures d’adoption, le notaire est la personne idéale. En outre, il dispose d’un sceau qui lui permet de rédiger, d’authentifier et de valider certains documents juridiques tels que les testaments, par exemple. Enfin, vous pouvez aussi le solliciter pour vous aider lors de la création de votre entreprise.

– La déontologie

Quel que soit le cas auquel il fait face, l’avocat doit toujours être du côté de son client. Il doit toujours tomber dans son sens, même si celui-ci est en tort. Par contre, le notaire se doit de protéger les intérêts communs. Il doit toujours chercher un compromis pour que chaque partie puisse être bénéficiaire et qu’aucun conflit ne puisse apparaître.

Le tarif des prestations

Aucune loi ne définit précisément le montant que doit percevoir un avocat. Leur rémunération dépend du dossier qu’ils auront à traiter et du nombre d’heures qu’ils auront à passer dessus. En moyenne, le budget à prévoir pour faire appel à un avocat se situe entre 100 et 300 euros de l’heure.

Par contre, le tarif de la prestation du notaire est défini avec précision par l’État. Par exemple, vous devez prévoir un budget de 450 euros si vous souhaitez faire rédiger un contrat de mariage et dans les 139.93 euros pour la rédaction d’un testament. Toutefois, si vous demander conseil à un notaire pour la résolution d’une affaire juridique, le tarif qu’il appliquera dans ce cas est complètement libre.

Les cas qui nécessitent la présence d’un avocat

Si vous devez vous représenter devant une juridiction publique (tribunal de grand instance, par exemple), vous devez obligatoirement vous présenter avec un avocat. Par contre, vous pouvez vous passer outre un avocat, si vous devez vous représenter devant une cour moins informelle comme le tribunal de la police, par exemple.

L’avantage de contacter un notaire expérimenté.

Si vous souhaitez contacter un notaire pour traiter votre dossier, le plus judicieux est de solliciter l’aide d’un professionnel. En effet, ce n’est qu’ainsi que vous aurez l’assurance que votre cas sera traité avec sérieux. En plus, vous pourrez bénéficier d’un réel accompagnement. Vous pouvez, par exemple, contacter le cabinet d’Elisabeth Fontaine qui se trouve à Mascouche. Elle peut répondre à tous vos besoins d’assistance juridique dans n’importe quel domaine : succession, droit à la personne, etc. Elle dispose également d’une solide expérience dans le domaine du droit des affaires.