Emprunt immobilier : pourquoi la qualité du dossier emprunteur est primordiale ?

De toute évidence, une banque ou un organisme de prêt sera plus disposé à accorder un taux avantageux si le dossier de l’emprunteur est solide. Si les critères de qualité qui suivent sont réunis, le taux habituel sera diminué de 0,25 % :

  • l’emprunteur demandera à emprunter 90 % tout au plus de la valeur de l’habitation, pour un montant minimum de 75.000 euros, en 25 ans au maximum,
  • son apport personnel doit réellement comporter des fonds propres, sans provenir d’un autre prêt,
  • les mensualités ne dépasseront pas les 40 % du revenu de l’emprunteur,
  • l’emprunt est conseillé être souscrit par deux personnes, dont chacune dispose de revenus professionnels,
  • l’emprunteur doit faire état d’une ancienneté ininterrompue de trois ans auprès d’un ou de plusieurs employeurs.

Comparer tous les frais

Dans la pratique, certaines banques proposent un taux d’intérêt intéressant, qu’elles compensent en imposant à l’emprunteur la souscription à l’assurance solde restant dû chez elles ou chez un assureur qu’elles recommandent. Aussi, les obligations ne s’arrêtent pas là. L’emprunteur doit ajouter à cela la nécessité, pour bénéficier d’une réduction conditionnelle sur l’emprunt hypothécaire, de souscrire l’assurance incendie, d’avoir un compte bancaire et de faire domicilier le salaire à la banque ou auprès d’un assureur recommandé, durant toute la durée du crédit. Ainsi, l’emprunteur n’aura plus le libre choix sur ces paramètres et est obligé d’encaisser. Avant de choisir, il doit comparer tous les frais exigés par les organismes de prêt.

Choisir un taux fixe

La principale différence entre un taux fixe ou semi-fixe (pour ce cas, le taux demeure stable pendant toute la durée du crédit, ou une part importante de celui-ci) d’un côté et le taux révisable tous les ans, tous les trois ans ou tous les cinq ans, de l’autre, réside dans son prix. Les prêts à taux variable sont généralement les plus intéressants, car les mensualités sont largement moins élevées que dans le cas d’une formule à taux fixe. Cependant, de nos jours, les taux ont atteint des niveaux bas, les offres à taux fixe et semi-fixe se défendent très bien. Ainsi, plus de 90 % des emprunteurs choisissent pour un taux fixe.