Avantages et inconvénients de la vente à réméré

La vente à réméré appelée aussi faculté de rachat est une transaction immobilière qui s’adresse aux personnes endettées. Ces dernières sont dans l’incapacité de stabiliser leur situation financière par manque de pérennité de revenus, instabilité professionnelle ou situation d’interdit bancaire. Pour qu’elles puissent régler leur problème, elles décident de céder leur maison temporairement à un investisseur tout en continuant à occuper les lieux comme locataires. Il faut seulement savoir que ce genre d’opération a des avantages et des inconvénients. Nous allons entrer dans les détails dans cette rubrique.

Les côtés positifs de la vente à réméré

La vente à réméré est une opération qui a beaucoup d’avantages dont le principal serait que le vendeur n’est pas obligé de quitter la maison mise en vente. Lui et sa famille peuvent donc vivre leur vie normalement. De plus, il peut racheter ce bien jusqu’à un délai de 5 ans. Il dispose donc du temps suffisant pour régler ses dettes par le biais de l’argent obtenu par ce type de vente. Ensuite, il est important de savoir que ce genre de procédure peut s’effectuer en toute discrétion. Votre entourage ne saurait de ce qui se passe. Cela restera entre vous, le notaire et l’investisseur. Un autre avantage de la vente à réméré aussi c’est que dans le cas où vous ne pourrez pas racheter le bien après le délai convenu, vous pourrez encore bénéficier d’un bail locatif et rester dans la maison.

En outre, avec la vente à réméré, il est possible également de gagner plus d’argent comparée à la saisie judiciaire. Les valeurs immobilières de la maison sont plus importantes dans cette opération que la vente aux enchères après une saisie judiciaire. De plus, elle possède une clause de rachat qui est très bénéfique. Enfin, dès que les dettes ont été remboursées, la somme restante est bloquée à la Caisse des Dépôts pour assurer le rachat du bien vendu.

Les problèmes avec la vente à réméré

Même si la vente à réméré a ses nombreux avantages, il faut savoir qu’elle possède aussi quelques inconvénients. Tout d’abord, si le propriétaire n’arrive pas à régler ses dettes et à racheter le logement, il peut le perdre et également une partie de son dépôt de garantie qui est versé à la Caisse de dépôts. Et dans le cas où il n’arrive pas à payer l’indemnité d’occupation, il perd leur droit au réméré et l’investisseur récupère les papiers du bien. Ensuite, le prix de cette opération est très onéreux pouvant atteindre jusqu’à plus de 12% du prix du bien immobilier.

Il est important de savoir que ce type de transaction immobilière comporte de nombreux pièges. Pour les éviter, il serait mieux de se faire accompagner d’un notaire. Ce dernier dispose les compétences nécessaires pour vous aider et surtout pour vous donner des conseils. Vous pouvez lui demander d’établir un contrat à votre avantage en envisageant un clause spécifique pour chaque point négatif.