Mettre en place une assurance de crédit immobilier

Lors de la souscription à un prêt immobilier, l’organisme prêteur impose au créditeur de prendre une assurance de prêt. Celle-ci doit comporter au moins les garanties décès et invalidité. Elle permettra de faire face à différents risques qui peuvent impacter l’emprunteur. Si ce dernier refuse de souscrire à cette assurance, la banque ou l’organisme prêteur est à même de lui refuser le crédit immobilier. Cependant, l’emprunteur est entièrement libre du choix de son assurance. En matière d’assurance de prêt immobilier, l’emprunteur peut choisir entre l’assurance groupe et la délégation d’assurance.

L’assurance groupe en prêt immobilier

C’est le type d’assurance proposé par la banque ou l’organisme prêteur. Quand un emprunteur entre en contact avec une banque pour un projet immobilier, celle-ci mettra à disposition systématiquement son assurance interne. C’est une formule d’assurance qui a été négociée au préalable auprès d’un assureur partenaire. Cette assurance est mutualisée, c’est-à-dire que tous les clients devront s’acquitter du même montant, car la banque réalise une moyenne des risques de tous ses emprunteurs. En général, une telle assurance groupe est largement plus onéreuse que l’assurance en délégation. Généralement, les cotisations mensuelles seront invariables tout le long du crédit immobilier.

La délégation d’assurance en crédit immobilier

Quand l’emprunteur veut effectuer un crédit 48h, il peut solliciter d’autres compagnies d’assurance indépendantes, qui sont externes aux groupes bancaires. Cette solution présente le gros avantage d’être individualisée à chacun des clients. Le contrat qui y est proposé sera mieux adapté aux besoins de chaque emprunteur, pour lui garantir d’avoir des tarifs pouvant être deux fois moins chers que celui des assurances groupe. Cependant, pour souscrire à de telles offres d’assurance préférentielles, quelques conditions doivent être remplies, entre autres les garanties (composant l’assurance emprunteur). Celles-ci doivent être au moins équivaloir à celles du contrat d’assurance groupe de la banque. De cette manière, l’emprunteur et la banque sont sûrs que l’emprunteur sera bien couvert par les garanties, même s’il paye un tarif moindre. Comme autre avantage, la prime d’assurance y est dégressive. Dans la pratique, elle est calculée sur la base du montant restant dû. Les cotisations mensuelles se réduiront au fur et à mesure que la dernière échéance approche.

Le début et la fin d’un contrat d’assurance immobilier

Il faut savoir qu’une assurance de crédit immobilier doit être souscrite par l’emprunteur en même temps que sa demande de crédit immobilier. Ainsi, cette assurance de crédit expire automatiquement à l’extinction du prêt immobilier. Aussi, le contrat d’assurance de crédit immobilier prend effet à la date de la signature de l’offre de prêt, voire à la date de déblocage du fonds, puisque, généralement, ces deux phases ne sont décalées que de quelques jours. Il peut arriver que le déblocage des fonds soit très décalé, mais celui-ci doit se faire dans une limite de 3 mois. Pour ce qui est du délai de souscription à l’assurance emprunteur, il dépendra du prêt immobilier. Dans la pratique, il n’existe aucun délai pour la souscription d’une assurance. Si l’emprunteur ne comporte aucun risque de santé en particulier, il pourra obtenir immédiatement son contrat d’assurance.